Charte utilisation et modération du réseau social Facebook des services de l'Etat en Haute-Marne

 

Introduction :

Le développement de la relation numérique est un levier essentiel de la qualité de service et d’information ainsi que de la modernisation de l’État. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs dans le monde en 2014, dont 28 millions d’utilisateurs actifs en France, Facebook est aujourd’hui le premier réseau social ; sa notoriété n’est plus à démontrer. C’est à ce titre que le préfet de la Haute-Marne a ouvert un compte facebook abritant une page : https://www.facebook.com/Préfet-de-La-Haute-Marne-1627961407449517.

En complément du site internet et de twitter, ce compte permet de relayer l’actualité de proximité des services de l’Etat aux citoyens, en touchant un public plus jeune, difficile à atteindre par des voies plus classiques et établir un dialogue direct avec les citoyens.

En effet, les préfectures sont les premiers relais de l’action gouvernementale au niveau local : elles doivent ainsi se faire le relais de l’actualité du gouvernement et de toutes les actions de communication menées par les différentes directions et services déconcentrés de l’Etat sur leur territoire.

Accès à la Page   https://www.facebook.com/Préfet-de-La-Haute-Marne

L’accès à la page Facebook préfet de la Haute-Marne est libre. Pour“liker” la page Facebook du préfet de la Haute-Marne et ainsi être informé des nouveautés postés sur le compte, l’internaute doit, au préalable, détenir lui-mêm un compte.

Animation de la page :  https://www.facebook.com/Préfet-de-La-Haute-Marne

Pour que la page Facebook soit bien animée, quelques principes sont à respecter :

  •  La constance: A l’instar d’un site internet, il ne faut pas laisser une page Facebook à l’abandon, il convient de l’inscrire dans le quotidien et le long terme.
  •  La complémentarité: Facebook n’a pas vocation à se substituer aux canaux classiques de communication, mais au contraire à les compléter pour amplifier la diffusion des messages.
  •  La réactivité: Intervenir au bon moment permet potentiellement d’être plus écouté.
  •  L’exclusivité, l’originalité : partager des contenus exclusifs, des coulisses, des choses que les internautes ne pourraient découvrir nulle part ailleurs

Les utilisateurs de la page Facebook :

La page Facebook de la préfecture est gérée par le service départemental de la communication interministérielle (SDCI) et par monsieur le Préfet de la Haute-Marne.

Nom et fonction :

Lysiane Brisbare, responsable SDCI

Jean-Paul Celet, préfet de la Haute-Marne

En cas d’événement majeur, l'information est immédiatement diffusée sur Facebook.

Les informations communiquées sur Facebook :

En temps normal :

La préfecture de la Haute-Marne utilise Facebook quotidiennement pour communiquer des informations à destination du grand public à caractère interministériel départemental avec si possible une image d'illustration.

A la demande du service d'information du gouvernement (SIG) et de la délégation à l'information et à la communication du ministère de l'intérieur (DICOM), le service départemental de la communication interministérielle (SDCI) relaie les campagnes nationales et les communications du gouvernement à l'aide de la fonction partager.

En période de crise :

En temps de crise, la préfecture communique en moins d'une heure les informations à destination

du grand public et des conseils à la population. Cela passe notamment par la diffusion sur Facebook des communiqués de presse.

Durant une crise, il peut y avoir un nombre important de commentaire et de message privé. Il faut dans la mesure du possible dédier un agent à la vieille sur Facebook pour faire remonter les alertes de la population adressées par ce moyen de communication au SDCI.

Comment communiquer sur Facebook ?

Les informations sur la page «Préfet de la Haute-Marne» se font sous la forme d'articles ou de posts auxquels on peut rajouter une photo, une infographie, un lien ou une vidéo. Pour inciter les contributions, on peut poser des questions ouvertes à sa communauté.

Afin de ne générer aucune difficulté sur le plan du droit à l'image, il faut redimensionner les photos

en 500 pixels par 333 pixels afin de ne pas permettre l'identification des personnes en cas d'impression et utiliser les images dans le respect du droit de la propriété intellectuelle (utiliser le kiosque territorial ou des licences Creative Commons).

Afin de donner plus de contenu à notre communication, il est préférable que le post renvoie sur un article sur le site IDE. Pour ce faire, il suffit de coller l'URL de l'article sur lequel on renvoie dans le corps du message.

Relayer une information :

En dessous de chaque statut, un lien «Partager» permet de diffuser sur notre page un message venant d'une page ou d'un compte personnel. Cela permet de relayer les informations que le service d'information du gouvernement (SIG) souhaite voir relayer par la préfecture.

Répondre aux sollicitations des internautes :

Les publications sur Facebook sont l'objet de commentaire de la part de la communauté. Il est important de répondre aux internautes s'adressant à la préfecture sur la page. Cela permettra de susciter de nouveaux échanges.

L'internaute peut également envoyer un message privé pour poser des questions à la préfecture. Pour répondre, il suffit de cliquer sur le message, de rédiger une réponse et de cliquer sur le bouton bleu « Réponse ».

Des conseils pour bien publier :

· Utiliser le plus souvent des visuels (kiosque, licence Creative Commons) ;

· Adopter une rédaction courte et accrocheuse ;

· Partager, liker et tagguer des informations intéressantes ;

· Créer des interactions avec la communauté ;

· Humaniser et personnaliser sa présence ;

· Ne jamais supprimer une publication ;

· Communiquer sur les coulisses et l'action sur le terrain ;

· Faire preuve de transparence (l'internaute vous juge) ;

· Adapter l'actualité du gouvernementale au niveau local

Partager du contenu :

Les publications contenant des visuels (photos et infographies) sont les contenus les plus partagés sur les réseaux sociaux de manière générale et en particulier sur Facebook. C'est pour cela qu'il faut régulièrement ajouter des illustrations aux messages. Le site Flickr permet d'accéder à des images sous licence Creative Commons (la sélection au niveau de la recherche).

Les plate-formes de publication ou de partage de documents Calameo ou Issuu permettent de rendre visibles et accessibles des présentations au format Word, Powerpoint ou PDF. Cela est utile pour diffuser sur Facebook des publications dématérialisées comme des études, des présentations ou des lettres électroniques consultables comme en version papier.

Surveiller les réactions des internautes à nos publications :

Sur la barre d'en-tête du site, en haut à gauche, cliquer sur «Notifications» :

Vous accéderez à l'ensemble des notifications concernant la page. Cela permet de suivre les «J'aime», les commentaires et les partages.

L'icône message permet de consulter les messages privés envoyés par les internautes à la page.Il

faut vérifier ce qu'il se passe dans cet espace une fois par jour. Le service d'information du gouvernement (SIG)

La modération de la page Facebook :

La page Facebook de la préfecture de la Haute-Marne et des services de l’Etat en Haute-Marne est un espace ouvert à tous. Elle vise à informer les internautes sur l’action des services de l’État dans le département et à favoriser le débat public.

N’hésitez donc pas à réagir et à partager les contenus qui y sont publiés. Les commentaires postés sur cette page peuvent être lus par l’ensemble de la communauté. Le savoir-vivre et la politesse sont donc de rigueur. Les contributions font l’objet d’une modération à posteriori, c’est à dire après leur publication. Ainsi, nous nous réservons le droit de modération (et suppression sans préavis) de tous les commentaires qui ne respecteraient pas les règles de bienséances suivantes et les dispositions légales.

De ce fait, sont interdites notamment, sans que cette liste soit limitative :

  •  les contributions à caractère violent, diffamatoire, injurieux, illicite ou obscène ;
  •  les contributions incitant à la violence, à la commission d’un délit ;
  •  les contributions incitant à la discrimination ou à la haine ;
  •  les contributions formulées de manière injurieuse, grossière, vulgaire ou de nature à heurter la sensibilité des personnes mineures ;
  •  les contributions portant atteinte au droit à l’image, au droit au respect de la vie privée ;.
  •  les contributions portant atteinte à la protection des données personnelles d’un tiers.

Les utilisateurs s’engagent à respecter les règles suivantes :

  •  les contributions doivent respecter la courtoisie nécessaire au bon déroulement des échanges ;
  •  les contributions doivent utiliser un langage correct et compréhensible ;
  •  les contributions ne doivent pas présenter de caractère répétitif.

Facebook offre la possibilité de mettre en place une « liste noire en intégrant des mots qui seront interdits sur la page de la préfecture. Lorsque Facebook détecte un mots de la liste noir, le commentaire ne pourra pas être publié.Il est également possible de mettre en place la fonction filtre à injure qui permet d'ajuster le degré du filtre.

Analyser les publications et programmer des publications :

Les connexions sur Facebook se font en-dehors des horaires de bureaux. Grâce à la consultation de l'outil d'analyse statistiques interne, on peut observer à quel moment sont partagés, «likés», ou commentés. Ces statistiques donnent accès à des informations concernant l'âge, le sexe, le pays d'origine.

Facebook intègre une fonctionnalité qui permet de programmer l'heure de diffusion des publications pour que ceux-ci soient visibles rapidement dans les fils d'actualités de nos abonnés. Pour ce faire, il suffit de préparer un message puis de cliquer sur le logo représentant une horloge et de définir la date ainsi que l'horaire de votre choix (au lieu de cliquer sur le bouton « publier »).Il est possible de modifier ou de supprimer les messages programmés via l'historique de la page Facebook. Pour cela, cliquez sur le bouton « activité » en haut de votre page, puis «Publications programmées» en colonne de gauche.