Charte d'utilisation et de modération du réseau social Twitter de la préfecture de la Haute-Marne

 

Pourquoi communiquer sur Twitter ? 

En complément du site internet et de facebook, ce compte permet : 

  • d'être le premier relais de l’action gouvernementale au niveau local (fonction de recommandation),
  • de publier l’actualité des services de l’État (fonction de diffusion),
  • de diffuser des informations pratiques,
  • d’alerter en cas d’événements liés aux sécurités civile, routière ou publique en diffusant une information officielle, continue et en temps réel,
  • d’échanger et d’interagir avec ses abonnés et les utilisateurs de Twitter (fonction de dialogue)
  • au détenteur d’un compte, de détecter de l’information (fonction de veille) et de mesurer l’impact d’une campagne d’une communication ou d’une publication (fonction d’analyse)
  • de toucher un public différent et plus jeune.

Les utilisateurs du compte Twitter :

Le compte Twitter de la préfecture est géré par le service départemental de la communication interministérielle (SDCI) et par Monsieur le Préfet de la Haute-Marne.

Noms et fonctions :

Lysiane Brisbare, responsable SDCI

Jean-Paul Celet, préfet de la Haute-Marne 

Animation du compte : @prefet52 

Pour que le compte soit bien animé, quelques principes sont à respecter :

  • la constance et la régularité: Ne jamais laisser le compte à l’abandon il convient de twitter, régulièrement et de s’inscrire dans le long terme.
  • la complémentarité: Twitter n’a pas vocation à se substituer aux canaux classiques de communication mais à les compléter pour amplifier la diffusion des messages. Le plus souvent possible un lien intégré au tweet devra renvoyer vers le site internet des services de l’Etat. Cependant en cas de crise le tweet permet de gagner énormément de temps.
  • la réactivité: Intervenir au bon moment permet potentiellement d’être plus écouté.

Que twitons-nous ?

En temps normal :

La préfecture de la Haute-Marne utilise Twitter quotidiennement pour tweeter des informations à destination du grand public à caractère interministériel départemental avec si possible une image d'illustration.

A la demande du service d'information du gouvernement (SIG) et de la délégation à l'information et à la communication du ministère de l'intérieur (DICOM), le service départemental de la communication interministérielle (SDCI) relaie les campagnes nationales et les communications du gouvernement à l'aide des Retweets (RT).

En période de crise :

En temps de crise, la préfecture communique en moins d'une heure les informations à destination du grand public et des conseils à la population. Cela passe notamment par la diffusion sur Twitter des communiqués de presse.

Durant une crise, il peut y avoir un nombre important de twits. Il faut dans la mesure du possible dédier un agent à la vieille sur Twitter pour faire remonter les alertes de la population adressées par ce canal de communication au SDCI.

Comment écrire un twit :

Sur la barre d'en-tête du site, en haut à droite, cliquer sur «Twiter»

les bonnes pratiques :

En raison de la brièveté des messages diffusés (140 caractères), Twitter est un réseau social qui a développé son propre langage. L’application de ces codes permet de gagner de l’espace et de monter une bonne intégration des usages du réseau.

Ils permettent de regrouper des gens autour d’un même thème, de faire de la veille sur un sujet, d’étendre la visibilité, la portée de son message au-delà de ses abonnés.

Exemple avec #HauteMarne

Les mentions @ :

Sur twitter il est d’usage de remplacer les noms des personnes, les institutions, collectivités villes ou entreprises … par le nom de leur compte Twitter.

Exemple @gouvernementFR

Le retweet : RT

Les retweets servent à diffuser une information. Une fonctionnalité dans Twitter permet de procéder en un clic.

Les photos en fonction de leur taille empiètent sur le nombre de caractères restant. Afin de ne générer aucune difficulté sur le plan du droit à l'image, il faut redimensionner les photos en 500

pixels par 333 pixels afin de ne pas permettre l'identification des personnes en cas d'impression.

Attention : s'agissant des cérémonies où des photos collectives sont prises hors personnalités publiques, c'est-à-dire lorsque des particuliers et notamment des enfants apparaissent, prendre une photo de dos de ces derniers lors des allocutions.

Accès au compte : @prefet52

L’accès au compte @prefet52 est libre. Pour y accéder, l’internaute doit s’être inscrit au préalable sur le site Twitter, dans le respect des conditions définies par Twitter pour son fonctionnement.

Désinscription :

A tout moment, l’utilisateur abonné au compte @prefet52 peut se désabonner du compte en cliquant sur le bouton «se désabonner» en haut à droite de l’écran.

Utilisation du compte Twitter : @Pprefet52

L’utilisateur Twitter, en consultant, en s’abonnant et en interagissant avec le compte @prefet52 accepte la présente charte d’utilisation et de modération, et s’engage, lors de chacune de ses visites sur le fil d’actualité du compte, à la respecter.

En interagissant avec le compte @prefet52, les utilisateurs s’engagent à ce que le contenu de leurs contributions respecte les lois et règlements en vigueur, ne soit pas contraire à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, et ne porte pas atteinte aux droits des personnes.

A ce titre, sont interdites notamment, sans que cette liste soit limitative :

  • les contributions à caractère violent, diffamatoire, injurieux, illicite ou obscène.
  • les contributions incitant à la violence, à la commission d’un délit.
  • les contributions incitant à la discrimination ou à la haine.
  • les contributions formulées de manière injurieuse, grossière, vulgaire ou de nature à heurter la sensibilité des personnes mineures.
  • les contributions portant atteinte au droit à l’image, au droit au respect de la vie privée.
  • les contributions portant atteinte à la protection des données personnelles d’un tiers.

les utilisateurs s’engagent à respecter les règles suivantes :

  • les contributions doivent respecter la courtoisie nécessaire au bon déroulement des échanges.
  • les contributions doivent utiliser un langage correct et compréhensible.
  • les contributions ne doivent pas présenter de caractère répétitif.
  • les retweets du compte @prefet52 doivent être signalés comme tels.
  • les retweets falsifiés ou partiels faisant endosser au compte @prefet52
  • une opinion ou une déclaration fausse, erronée ou non exprimée préalablement sur le fil d’actualité du compte sont interdits.

Modérations des réactions à nos tweets :

L’espace d’information et d’échange constitué par le compte @prefet52 est modéré a posteriori dans le but d’une utilisation paisible du compte et de permettre des échanges constructifs avec les utilisateurs du compte.

Sur la barre d'en-tête du site, en haut à gauche, cliquer sur «Notifications» :Vous accéderez à la liste des personnes s'étant abonnées récemment, aux tweets mentionnant @prefet52, aux éventuels tweets nous sollicitant ou nous mettant en cause.

En cas de trop grande virulence du message, il est possible de bloquer un abonné qui ne pourra plus suivre le compte @prefet52 mais il pourra toujours le citer.

Il faut vérifier ce qu'il se passe dans cet espace une fois par jour. Le service d'information du gouvernement (SIG) préconise de répondre à une demande intervenue par tweet dans un délai maximal de 24h.

Il n'est pas possible de supprimer le tweet d'un utilisateur quand bien même ce dernier mentionnerait notre nom de compte. Le SIG préconise de ne pas répondre. Toutefois, au regard de la virulence de la réaction, il est possible de bloquer un utilisateur : le compte ne pourra plus nous suivre ou nous ajouter dans une liste mais il pourra toujours nous citer.

Pour bloquer un compte : https://support.twitter.com/articles/247738-blocage-dutilisateurs-surtwitter