La ceinture de sécurité

 
 
La ceinture de sécurité

Un geste vital pour se protéger. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire, pourtant, le réflexe de boucler sa ceinture que l’on croyait définitivement acquis en 40 ans, ne l’est pas pour l’ensemble des Français.

 Au départ très contesté, l'usage de cet accessoire s'est massivement imposé à tous comme une évidence pour la sécurité de tous les passagers d'une voiture ou d'une camionnette. Pourtant, en 2016, le réflexe de boucler sa ceinture que l'on croyait définitivement acquis en 40 ans ne l'est pas pour l'ensemble des Français. En 2016, 354 personnes décédées dans un accident de la route ne portaient pas de ceinture. 

La Sécurité routière lance une grande campagne de sensibilisation pour rappeler à tous ce geste vital. 

Ce qu'il faut savoir

Mettre sa ceinture c'est se protéger et protéger les autres

En cas d’accident, un passager non attaché sera propulsé contre le siège avant. Il met non seulement sa vie en danger, mais aussi celle des passagers avant.

La ceinture est indispensable pour les petits déplacements

Encore 6% des conducteurs et 11% des passagers avouent ne pas mettre leur ceinture de sécurité pour les petits trajets. Pourtant, 75% des accidents mortels surviennent à proximité du domicile.

1 personne = 1 ceinture

La ceinture de sécurité n’est efficace qu’à raison d’une seule personne par place.

L’abus d’alcool favorise le fait de ne pas s’attacher

Le défaut de port de la ceinture est particulièrement élevé parmi les occupants de véhicules dont le conducteur est alcoolisé : en 2016, 38 % des personnes tuées dans ces conditions étaient alcoolisées.

 
 
 

A lire également :